Biographie

Né le 06/03/1981 à Troyes en Champagne-Ardennes, Youri Defrance (auteur – compositeur) fait ses premiers pas dans la musique à 14 ans en jouant d’oreille sur une guitare classique bas de gamme  » Where Did You Sleep Last Night  » de Leadbelly découvert dans l’Unplugged de Nirvana . Suivent les morceaux de Led Zeppelin III et à 16 ans il commence à travailler en tant que peintre en bâtiment pour acheter sa première guitare électrique (Epiphone.Gibson). La découverte de Jimi Hendrix (Blues in the West) l’emporte dans la puissance d’inspiration du voodoochile. A 17 ans il achète une nouvelle guitare électrique (Fender Stratocaster américaine) . Son premier morceau de Jimi est « Little Wing » , la musique est désormais ancrée en lui à tel point que ses ardeurs de jeunesse le font dormir toutes les nuits avec sa guitare…

A 21 ans, après diverses expériences de groupes Blues Rock psychédéliques (‘Etr, The Samiacynthia , Latrap’rev…) sur les traces de Pink Floyd, Hendrix, The Doors. ., il décide de partir deux mois au Pérou, ce sera un tournant dans sa vie…

De retour en France, il prend la route en solo, inspiré par les « troubadours mercenaires » du blues du Delta , dont les chants rauques se teinteront progressivement des couleurs de la nature sauvage du Pérou… le Psychéblues est déjà en gestation. Surnommé « Youri plays the Delta Blues », il s’installe à Paris et apparaît chaque soir dans les bars, les jams, les clubs de Jazz, Blues, les salles les plus improbables de la capitale et fait ressurgir avec sa guitare dobro (Tanglewood) et sa voix sauvage les fantômes de Son House, Skip James, Robert Johnson, Charley Patton, John Hurt… devant un public très divers et toujours envoûté. De nombreuses rencontres l’amènent à se produire dans des festivals et concerts de Blues ( Autour du Blues, Barbes Tour, Blues sur Seine, Flèche d’Or, House Of Live…). Entre temps, il enregistre une démo de Delta Blues « Love is Over ».

.En 2006, de retour dans sa région d’adoption, son nom est désormais « Youri plays the Psychéblues », il fait découvrir au public breton une deuxième démo « Papillon de Mars » puis une troisième démo « Sand Of Fairy » en première partie d’Elliot Murphy, Boubacar Traoré, Joe Bonamassa, Björn Berge….

L’achat d’une nouvelle guitare acoustique (Lo Prinzi) marque le début d’un nouveau travail nourri de musiques traditionnelles du monde entier (Li Xiangting, Musa Eroglu, Arif Sag, Amida Boussou, Pandit Ram Narayan..) et de musiques classiques ( Kronos Quartet, Ravel, Mozart, Yehudi Menuhin… ).Années qui aboutiront en 2008 à Moon Rock My Soul, un premier album où il nous a livré les sons épurés de sa guitare, accompagnés de subtiles univers sonores invitant au voyage…A découvrir sous le nom définitif de Youri Blow.

Depuis cet enregistrement en 2008, c’est deux ans de voyage intérieur que Youri a entrepris, deux ans de solitude nécessaires pour affermir son style musical très personnel, le psychéblues, enrichi d’un voyage initiatique en Mongolie au coeur de la tribu Tsaatane. En témoigne l’enregistrement d’un nouvel album The Corridor, ce long tunnel d’introspection débouchant sur la lumière et le jeu délibéré des contraires. Youri est en effet capable de nous offrir un chant cristallin, presque religieux, dans la chanson titre de l’album, tout autant qu’une voix intensément rauque, sondant les profondeurs d’une « Strange History »… Youri a maintenant 30 ans, son chemin est aujourd’hui celui d’un musicien solitaire qui sait mélanger ses influences à ce delta blues qu’il aime tant.

Il sort son deuxième album « The Corridor » en Mars 2010 et se produit dans des festivals et concerts (Tournée en France: March/April 2010, Belgique: Oct/Nov 2010, Festival Les Nuits de l’Alligator 2011, Festival Peats Ridge en Australie 2012, Germany, Netherland, Suisse 2013).

Youri Blow revient en France pour composer une démo « Man of Taiga » en 2013 et travail sur un court métrage d’animation avec le réalisateur Bastien « Cargo Cult » produit par Arte. Il enregistre un nouvel album « The Turning Point » sous son nom d’origine « Youri Defrance » et partira 1 an autour du monde à la rencontre des tribus Makah, Lakota, Cheyenne, Sioux, Warlipiri aborigène, Tsataan, Haînou…Il fera des concerts hors des circuits conventionnels de diffusion pour vivre aux Etats-Unis, Australia et Japon.

Youri Defrance que l’on connaissait sous le nom de Youri Blow en revient totalement transformé et retourne dans sa region d’adoption en Bretagne pour enregistrer son 4° albums : « ONGOD ».

S’en suivent des concerts avec une autre approche de son art comme une méditation sonore, et que les instruments dont il joue, notamment la vièle à tête de cheval mongole, la morin-khuur ont pour lui une fonction quasi-thérapeutique. C’est donc devant un public en grande partie allongé sur de confortables coussins qu’il a entamé une série de concert mais cette fois en France. Youri plonge son auditoire dans une expédition sonique méditative en plusieurs mouvements, commencée à la guimbarde, poursuivie à la morin-khuur, puis à la guitare acoustique, en usant de ce chant rauque et éraillé, nourri de techniques de chant diphonique, avec ce sens aigu de l’envoûtement par les cordes (vocales et instrumentales).

Appelant les esprits (ongod) enfouis en avalant le vent et en mordant la roche, la performance de Youri va bien au-delà d’une séance de relaxation new-age et s’apparente plutôt à une mise en condition introspective. Le silence régnent dans les salles pendant de longues minutes à la fin de ces performances, le public n’étant plus en état de revenir à sa condition matérielle aléatoire. Portes d’un autre monde, celui du rite chamanique sibérien.

Une belle rencontre avec le percussionniste Robin Vassy (Water Calebasse) à fait naître une démo « WIND HORSE ». Ils se sont produit dans plusieurs concerts dont le Sunside Club à Paris et au Festival Blues Rules 2018 en Suisse…Une inspirante collaboration qui a durée 1 an mais difficile de suivre les pas du loup…

L’artiste globe-trotte repart en solo, revenu d’une tournée en Italie/Slovénie en mars 2019, toujours sur la brèche entre deux voyages initiatiques chez des chamanes de Mongolie, il a axé son prochain cap artistique sur 2020, avec un projet de ciné-documentaire-concert qu’il a d’ores et déjà présenté dans les Côtes-d’Armor au mois de mai dernier.

Intitulé Shamanic Blues, ce documentaire relate la rencontre et l’expérience initiatique de Youri avec une tribu Tsataan de Mongolie. Notre blueschaman des steppes souhaite doubler sa projection d’un concert qui sera l’occasion pour les spectateurs/auditeurs de vivre un moment unique et introspectif.

Ce ciné-concert sera donc projeté à 360° sous une “bulle”, un dôme contemporain de type “wigwam” pouvant accueillir soixante “happy few” en plein cœur d’une forêt proche de sites telluriques.

Youri DEFRANCE a évidemment besoin de soutien pour monter ce projet, et a lancé un financement participatif.

Pour en savoir plus : https://youridefrance.com/2019/06/06/shamanic-blues-projet-dome-2020/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s